metal-integral.com: Hard heavy repeint aux couleurs 70's

View full article: http://www.metal-integral.com/chronique.do?chronique_ID=7257&groupe=hex-a-d-&album=astro-tongue-in-the-electric-garden


Translated to English:

In 2018, the third album of the Norwegians of HEX A.D., Netherworld Triumphant, had caught our attention, with its skilful way of revisiting Heavy Metal of the early 80s (read here: click here ). Astro Tongue In The Electric Garden goes back more in time since the inspiration now ostensibly comes from the 70s, even from the end of the 60s. The choice of a work signed by the painter Dave PRATCHETT (known in the Metal universe by the use of several works to illustrate CATHEDRAL albums) immediately indicates this anchoring: swarming of characters, kaleidoscope of bold colors, symbolism ... this is very similar to an updated version of psychedelic art! Musically, it is the complementarity between the guitar of Rick HAGAN and the vintage keyboards of Mags JOHANSEN which animates the compositions. In this regard, we think of RAINBOW and URIAH HEEP, for the epic and ultra-melodic Hard Rock side. However, the massive sound and the energetic interpretation frankly places the group in the present, with a Metal anchor with a Doom tendency. Supported by producer Chris TSANGARIDES at the start (THIN LIZZY, JUDAS PRIEST, HELLOWEEN, TYGERS OF PAN TANG, ANGRA ...), the latter's death led the group to self-produce, with a result who does honor to this mentor who died too soon Rick HAGAN's song is both aggressive and full-bodied, yet another salient feature of the HEX A.D. Another pleasant characteristic, the majority of the compositions have durations between six and nine minutes, thus allowing a structuring in successive sequences, according to a progressive logic. Towards the end of the album, three substantial pieces form a suite called The Monsoon Suite; the relatively down-to-earth beaches rub shoulders with majestic atmospheres for the best, in a play of alternation of softness and heavy roughness. It's anecdotal but the cocardier spirit leads us to underline that the first half of the album begins and ends with two instrumental with French titles: Elle Est Mort (sic) and Au Revoir Jardin Electrique. Note that the CD and digital album include an additional title, Grace And Pain, very punchy, square and edgy.



En 2018, le troisième album des Norvégiens deHEX A.D.,Netherworld Triumphant, avait retenu notre attention, avec sa manière habile de revisiter le Heavy Metal du début des années 80 (relire ici :cliquez ici

).Astro Tongue In The Electric Gardenremonte davantage le temps puisque l'inspiration relève dorénavant ostensiblement des années 70, voire de al fin des années 60. Le choix d'une œuvre signée par le peintreDave PRATCHETT(connu dans l'univers Metal de par l'utilisation de plusieurs œuvres pour, illustrer des albums deCATHEDRAL) indique d'emblée cet ancrage : fourmillement des personnages, kaléidoscope de couleurs franches, symbolisme... voilà qui ressemble fort à une mouture actualisée de l'art psychédélique !


Musicalement, c'est la complémentarité entre la guitare deRick HAGANet les claviers vintage deMags JOHANSENqui anime les compositions. A cet égard, on pense àRAINBOWet àURIAH HEEP, pour le côté Hard Rock épique et ultra-mélodique. Pour autant, le son massif et l'interprétation énergique situe franchement le groupe dans le présent, avec un ancrage Metal à tendance Doom. Pris en charge par le producteurChris TSANGARIDESà ses débuts (THIN LIZZY,JUDAS PRIEST,HELLOWEEN,TYGERS OF PAN TANG,ANGRA...), le décès de ce dernier a conduit le groupe à s'auto-produire, avec un résultat qui fait honneur à ce mentor trop tôt disparu.

A la fois agressif et ample, le chant deRick HAGANconstitue un autre trait saillant du styleHEX A.D.


Autre caractéristique plaisante, la majorité des compositions affiche des durées entre six et neuf minutes, permettant ainsi une structuration en séquences successives, selon une logique progressive. Vers la fin de l'album, trois morceaux conséquents forment une suite baptiséeThe Monsoon Suite ; les plages relativement terre-à-terre côtoient pour le meilleur des ambiances majestueuses, dans un très jeu d'alternance de douceur et de rugosité lourde.

C'est anecdotique mais l'esprit cocardier nous conduit à souligner que la première moitié de l'album débute et se termine par deux instrumentaux portant des titres français :Elle Est Mort(sic) etAu Revoir Jardin Electrique.

A noter que les CD et numérique de l'album proposent un titre supplémentaire,Grace And Pain, très percutant, carré et énervé.